Présentation

Depuis sa création en 1983 par feu Ahmed BahaEddine ATTIA, CINETELEFILMS a été une des sociétés de production audiovisuelle et cinématographique les plus actives en Tunisie et dans sa région. Ayant à son actif plus que vingt long-métrages et une cinquantaine de documentaires de création, mondialement distribués et primés dans les festivals les plus importants tels que Cannes, Venise, Toronto, CINETELEFILMS a construit sa crédibilité autour d’une stratégie claire : la sincérité, la liberté du créateur, la transgression et la prise en charge des tabous.

Savoir-faire

Le savoir-faire de CINETELEFILMS est axé sur la création, en harmonie avec la réalité économique qui l’entoure, de l’image et du son, qu’ils soient de fiction, documentaires ou publicitaires. Maîtriser la technique et le rythme, soigner une esthétique, offrir une belle image et un son mélodieux sont les points cardinaux de sa stratégie de production.

 

Biographies

 

Habib ATTIA, gérant et producteur

Producteur de cinéma et de télévision, Habib ATTIA, Ingénieur polytechnicien de formation, est gérant de CINETELEFILMS depuis 2007. Parmi ses productions on peut citer notamment les séries VIVA CARTHAGO (2005, DA, 13×26’) et HISTOIRES EN MEDITERRANEE (2005, DOC, 13×26’), ainsi que les long métrages d’animation LES NAUFRAGES DE CARTHAGE I, II & III (2006, 2008 et 2010).

Œuvrant dans un contexte de coproduction internationale, Habib ATTIA accorde une priorité  à la production de films de fiction et documentaire traitant de thématiques socioculturelles contemporaines. Récemment il produit le long-métrage LAILA’S BIRTHDAY, du cinéaste Palestinien Rashid Masharawi, qui se distingue dans les festivals internationaux les plus prestigieux comme Toronto, San Sebastian, Chicago, Tokyo… et qui est distribué dans plus de 15 pays à travers le monde. L’ANGE DE BAGHDAD, film documentaire qu’il produit en 2009 est sélectionné à son tour dans plusieurs festivals importants comme celui de DUBAI et remporte le prix du meilleur documentaire au festival de DOHA en 2010.

Habib ATTIA est membre d’EURODOC et coordinateur du Producers’ Network au Festival International de Carthage en Tunisie.

 

Ahmed Bahaeddine ATTIA, Le fondateur

Né en 1946 à Sousse, ville maritime du centre de la Tunisie, une jeunesse passée entre Ciné-clubs et Cinéastes amateurs, des études de Cinéma à Rome en Italie, il a choisi d’être un professionnel, au début comme assistant réalisateur, par la suite comme directeur de production et producteur exécutif, il s’est toujours impliqué dans la réflexion et la construction d’une stratégie pour l’émergence d’une expression cinématographique et audiovisuelle de proximité et identitaire.

Président de l’association des Cinéastes Tunisiens puis son secrétaire général pendant plusieurs années, Vice président de la Fédération Pana-Africaine des Cinéastes (FEPACI) de 1975 à 1985, secrétaire exécutif de la même FEPACI de 1989 à 1995.

Fonde l’APIMED (Association des Producteurs Indépendants de la Méditerranée) en 1997 qu’il préside depuis, et est à la tête, depuis 2000, de la Chambre Syndicale des Producteurs Tunisiens ainsi que de la Coordination Maghrébine des Exploitants Distributeurs (crée en janvier 2003)

Militant du cinéma, il a conjugué sa vie avec son activité professionnelle, il a réfléchi, écrit, proposé des solutions praticables pour toutes les difficultés que rencontre ce secteur dans son pays et sur le continent.

Un homme du sud, méditerranéen convaincu, avec son héritage Arabo-musulman mais phénicien aussi. Il a toujours cru dans le dialogue nord-sud, dans l’universalité du cinéma quelque soit son origine.

Il fonde son entreprise, Cinétéléfilms, en 1983, qui est l’expression pratique de sa vision pour un cinéma du sud qui plaise à son public et qui jette un regard intérieur sur la société hors des tabous et des interdits.

Membre du jury de festivals prestigieux (Istanbul, Cannes, Valences, Mons, Carthage,…) et a dirigé les JCC (Journées Cinématographiques de Carthage) pour 3 sessions :1992, 1994 et 2004.